Gouchaupré (Ufolep du 13/04/19) : 2 Coupes pour l’ACS avec José et Philippe.

Une belle équipe était présente samedi à Gouchapré avec de nombreux représentants de l’ACS.
En GS, José DA SILVA, récompensé par une Coupe, montre qu’il est en forme et termine sa course à la 5e place. Serge DUBOURG est 11e suivi de près par Bruno HAREL, 12e. Bernard FOY 17e, Jacques DUMENIL 20e, Marc FRIBOULET 25e, Gérard GODEFROY 36e et Jean-Claude CRAYEUSKY 44e. L’AC Sotteville 2ème par équipe.
En 3eme catégorie, deux Coureurs Sottevillais étaient présents. Benjamin LECOURT finit à la 15e place et Robert GARITO 36e.
En 1ere catégorie, Philippe LOZET faisait son retour à la compétition après un arrêt forcé pour raison médicale. Il prend la bonne échappée du jour avec Martin DAS. Philippe remporte une Coupe en se classant à la 5e place. Martin termine finalement dans le peloton. Nicolas PRIEUR était également sur cette course et réalise un nouveau top 10 en terminant 9e.

Bravo à tous pour cette superbe présence des Sottevillais.

Auto Cycle Sottevillais

En se classant 5ème à Gouchaupré, José DA SILVA remporte une Coupe samedi 13 avril 2019.

Auto Cycle Sottevillais

En se classant aussi 5ème à Gouchaupré, Philippe LOZET remporte une Coupe samedi 13 avril 2019.Auto Cycle Sottevillais

L’équipe ACS au départ de Gouchaupré samedi 13 avril 2019 avec (de gauche à droite) : Jacques DUMENIL, Bruno HAREL, Gérard GODEFROY, Jose DA SILVA, Gérard RIBEIRO, Nicolas PRIEUR, Robert GARITO, Benjamin LECOURT, Bernard FOY (manquent sur la photo : Martin DAS, Philippe LOZET, Marc FRIBOULET, Serge DUBOURG et Jean-Claude CRAYEUSKY).

NOUVELLE RUBRIQUE ENTRAINEMENT : « Training by measuring the power »

Les sportifs le savent bien, lorsqu’on débute un entraînement, les progrès se font facilement quelle que soit la méthode. Toutefois, après quelques mois, lorsque l’on se rapproche de ses limites, la marge de progression se réduit et s’entraîner plus ne produit pas toujours les effets escomptés. L’utilisation d’un capteur de puissance permet, à l’entraînement, de cibler avec précision les zones d’effort à travailler et de mieux maîtriser la charge d’entraînement dans chacune des filières énergétiques. Associé à un programme d’entraînement adapté à chaque cycliste, il devient alors possible de repousser ses limites. Aujourd’hui, le capteur de puissance est utilisé par toutes les équipes professionnelles. Il se démocratise également chez les amateurs grâce à une fiabilité en hausse et des prix de plus en plus raisonnables.

Philippe LOZET s’entraine avec un capteur depuis la saison 2018 et en a tiré de nombreux avantages avec un passage de Dép. 2 à 3e catégorie FFC en à peine 2 saisons et de belles victoires. Si bien que depuis le mois de décembre 2018, Philippe a convaincu 2 autres coureurs de l’AC Sotteville licenciés en FFC (Martin DAS et Emerick LEGOY), de suivre eux aussi un programme basé sur la mesure de la puissance.

L’objectif est clair : Progresser et exploiter son potentiel au maximum en optimisant les heures passées sur le vélo. Il va sans dire que les valeurs du sport, comme le refus de tout produit interdit ou dangereux pour la santé, constituent la ligne directrice de ce petit groupe.

Pour permettre à chaque coureur de s’entraîner dans les meilleures conditions, Philippe a organisé avec le soutien du club en décembre dernier, une formation sur la préparation physique basée sur la mesure de la puissance. Un minimum de théorie est nécessaire pour comprendre et suivre efficacement un programme d’entraînement. Philippe assure aussi actuellement au fil de l’eau, le coaching de Martin et Emerick par l’intermédiaire de l’application WhatsApp. Cette application conviviale contribue également à l’émulation dans le groupe.

Les progrès obtenus notamment par Martin et Emerick en ce début de saison sont déjà remarquables :
Martin, qui pourtant s’était beaucoup entraîné en début de saison dernière, n’avait pas vraiment réussi à concrétiser sur les courses. En 2019, avec bien moins de km parcourus, Martin a déjà remporté deux très belles victoires le 24 mars à Caillouet Orgeville (1ère catégorie UFOLEP) et le 14 avril à Serquigny (D1-D2). Il réussit également à tenir sa place dans des courses de 2ème catégorie FFC. Enfin, ses tests d’effort ne cessent de progresser alors que les objectifs majeurs sont encore assez loin devant.
Quant à Emerick, qui n’a pas eu d’autre choix que de s’entraîner quasi-exclusivement sur home-trainer depuis le début de saison, avait déjà réalisé ses 2 meilleurs classements en catégorie D1-D2 FFC et en 1ere catégorie FSGT (4ème à La Neuve Lyre le 9 mars et 5ème à Bréauté le 31 mars). A peine les premières séances d’entraînement effectuées sur route, Emerick transforme magnifiquement ses essais en remportant sa première victoire à Goupillères le 6 avril (D1-D2 FFC). Cette première place le fait monter en catégorie D1.

Du côté de Philippe, quelques soucis de santé l’ont obligé à interrompre sa préparation fin février mais il travaille actuellement avec sérieux pour raccrocher les wagons. Il a effectué son retour sur les courses le 13 avril à Gouchaupré (1-2 UFOLEP). Sur cette première épreuve, il intègre la bonne échappée et prend une belle 5ème place.

Le groupe constitué aujourd’hui de Martin, Emerick et Philippe est ouvert aux autres compétiteurs du club. Quelques conditions sont néanmoins nécessaires. La première, est d’avoir envie de s’améliorer et d’être motivé, la seconde est de suivre la formation théorique proposée par Philippe. De nouvelles cessions peuvent être organisées. L’acquisition d’un capteur de puissance est vivement recommandée.

Les prochains articles de la rubrique seront consacrés aux méthodes d’entraînement proposées par Philippe et aux progrès réalisés par les coureurs du groupe, ouvert à ceux qui souhaitent optimiser leurs entraînements et exploiter le maximum de leurs capacités.